1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nantes, le nouvel enjeu de la ville du quart d'heure

Nantes, le nouvel enjeu de la ville du quart d'heure

Lundi 26 Octobre 2020

La ville de Nantes s’engage et va développer le concept de la ville du quart d’heure. Pour ceux qui habitent dans un appartement sur l’île de Nantes et dans de nombreux autres quartiers, ce concept d’urbanisme va changer leur vie.

Ce concept est déjà opérationnel dans certaines villes. À Paris, des délégués au quart d’heure vont collecter les besoins auprès des habitants, à Pantin les réflexions sur le sujet se mettent en place tandis que Dijon et Mulhouse sont déjà en pleine expérimentation.

À Utrecht aux Pays-Bas, à Copenhague au Danemark, ou plus loin de nous à Melbourne en Australie ou Ottawa au Canada, le concept commence à s’appliquer et ces villes s’approprient cette nouvelle urbanité.

Que recouvre ce terme énigmatique ?

En réalité, c’est simplement un concept d’urbanisme dont l’objet est de redessiner les quartiers de façon à trouver près de chez soi tout ce qui est indispensable. Il doit donc être possible de faire ses courses, de se soigner, de pratiquer des loisirs, de se cultiver voire même de travailler à moins à 15 minutes à pied ou de 5 minutes maximum à vélo, et bien sûr sans utiliser la voiture.

C’est un professeur à la Sorbonne, Carlos Moreno, urbaniste et chercheur franco-colombien qui est à l’origine du concept de la ville du quart d’heure, encore considérée comme utopique quelques années en arrière.

Il s’agit de créer des quartiers où l’hyper proximité est la règle et qui sont conçus dès le départ pour faire gagner du temps aux habitants. Le concept de la ville du quart d’heure est à l’avant-garde de la ville intelligente.

Peut-on étendre ce concept partout ?

Malheureusement, ce modèle n’est pour le moment applicable que dans les quartiers en devenir des grandes villes. En effet, il est difficilement transposable dans les petites villes où les commerces de proximité ont disparu au profit de centres commerciaux situées en périphérie de la zone urbaine et qui obligent à prendre la voiture pour s’y rendre.

Le concept de la ville du quart d’heure implique des aménagements d’espaces, la création de pistes cyclables et d’équipements spécifiques. Pour concrétiser la ville du quart d’heure, il faut une volonté politique.

Pour autant, il est également possible de mieux utiliser l’existant sans construire de nouvelles infrastructures. Carlos Moreno parle de ressources cachées de la ville et le domaine public recèle d’espaces disponibles sous-exploités comme les gymnases ou les écoles.

Cette voie permet également un rééquilibrage entre écologie, économie et social. Il s’agit d’inventer de nouveaux modes de vie pour une meilleure qualité de vie.

Nantes, par sa volonté de repenser l’urbanisme de la ville et le développement des transports écologiques comme Bicloo, s’engage assez naturellement dans la voie de la ville du quart d’heure dont l’objectif est de mettre l’ensemble des services à quelques coups de pédales.

L’île de Nantes, toujours pionnière

Dans le quartier de La Prairie-Saint-Duc, à quelques pas du centre-ville de Nantes, les habitants jouissent déjà de cette proximité. Écoles, commerces, loisirs, santé, toutes les infrastructures ont été pensées pour s’imbriquer dans un rayon réduit.

Ainsi, la vie de famille s’organise en toute simplicité et le vélo est devenu le moyen de transport de prédilection. Labellisé Éco-quartier depuis 2009, ce secteur de l’île de Nantes a tout pour séduire de nouveaux arrivants. Il est un modèle pour de nombreuses agglomérations.

En savoir plus :