1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les Machines de l’Île à Nantes fascinent de plus en plus

Les Machines de l’Île à Nantes fascinent de plus en plus

Lundi 19 Septembre 2022

Ces curieuses machines qui passent régulièrement devant notre agence immobilière sur l’Île de Nantes attirent de plus en plus de touristes. La foule commence à s’amasser à l’entrée du Parc des Chantiers avant l’ouverture à dix heures et demie. Puis les portes des Machines de l’Île s’ouvrent et les curieux se ruent vers le Grand Éléphant, l’attraction phare du site.

Le Grand Éléphant attire les foules

Les touristes étrangers mais aussi les Nantais continuent d’être fascinés par le Grand Éléphant qui est incontestablement l’attraction phare des Machines de l’Île. Jean-Claude, le pilote de l’éléphant depuis 6 ans, indique qu’il n’a jamais vu autant de monde se précipiter vers sa machine. Anglais, Suédois, Néerlandais ou encore Espagnols se pressent depuis juillet avec un pic de fréquentation lors des 2 premières semaines d’août, indique-t-il depuis son poste de pilotage.

De plus, cette année, les touristes venus à Nantes pour les animations du week-end des 6 et 7 août dans le cadre de la future la coupe du monde de rugby en 2023 sont venus aux Machines de l’Île, poussés par la curiosité.

Pour monter à bord des Machines de l’Île, la patience est de mise car dès 9 h 30, les touristes affluent au guichet. Le tour dans l’éléphant dure 30 minutes et celui-ci ne peut embarquer que cinquante personnes à la fois. Il y a donc en moyenne 2 heures d’attente avant de monter à bord.

Les enfants mais aussi les adultes sont fascinés par le pachyderme mécanique et n’attendent que l’occasion de monter à bord pour se faire arroser par la machine géante. Face au succès de l’attraction, les parents réservent plusieurs semaines à l’avance afin que leurs enfants puissent profiter des attractions toutes droites issues de l’univers de Jules Verne comme :

  • Le Carrousel des mondes marins,
  • La Galerie des Machines,
  • Le Grand Éléphant, le clou du spectacle.

Le héron n’a pas encore pris son envol

À quelques mètres du Grand Éléphant trône le héron mécanique. Encore en période d’essai, ce projet imaginé par Pierre Orefice et François Delaroziere, les créateurs des Machines de l’Île, viendra compléter le bestiaire mécanique de l’arbre aux hérons.

Le héron est la traduction concrète des efforts de la ville de Nantes pour proposer de nouvelles machines et qui a aujourd’hui essaimé dans les villes de Toulouse et de Calais.

Les pilotes de l’Éléphant essaient de répondre à toutes les questions que posent les touristes, notamment sur les futurs automates qui viendront compléter les Machines de l’Île, et sur la date de mise en service du héron.